QUILLES PLAISANCE: Pratique de la pêche de loisir
Get Adobe Flash player

Pour la MEDITERRANEE :

 

En bateau :

– Les seuls engins autorisés sont les suivants :

– 2 palangres munies chacune de 30 hameçons au maximum.

– 2 casiers à crustacés.

– 1 foëne.

– 1 épuisette ou « salabre ».

– 1 grapette à dents.

– Toutefois, sont autorisées, la détention et l’usage :

– de lignes gréées, sous condition que l’ensemble des lignes utilisées en action de pêche, soit équipé au maximum de 12 hameçons ( un leurre étant équivalent à 1 hameçon ).

Par ailleurs, à bord des navires et embarcations de plaisance, il est interdit de détenir et d’utiliser tout vire-casier, vire-filet, treuil, potence mécanisée ou mécanisme d’assistance électrique ou hydraulique permettant de remonter, à bord, les lignes ou engins de pêche.

– Toutefois, la détention et l’utilisation d’engins électriques ou moulinets électriques est autorisée dans la limite de 3 engins électriques par navire, et d’une puissance maximale de 800 watts chacun.

 

En engin de plage ( embarcation non immatriculée inférieure à 4 m, kayak, pédalo,etc..):

est autorisée une seule ligne tenue à la main, par personne à bord, dans la limite de 12 hameçons maximum par embarcation.

 

A pied :

– La pêche à pied, qui se pratique sur le rivage de la mer, sans recours à une embarcation ou à un quelconque engin flottant, n’est soumise à aucune formalité administrative particulière, sauf pour l’usage de filet qui nécessite une autorisation, délivrée par les affaires maritimes.

– Il faut, toutefois, se renseigner localement auprès des services intéressés ( mairie ou affaires maritimes ) des restrictions justifiées au regard des exigences locales, telles que la sécurité des usagers des plages, la protection de la ressource et la santé publique.

– Par exemple :

– certaines espèces sont soumises à des interdictions de pêche pendant certaines périodes ou dans certaines zones.

– le ramassage des végétaux marins n’est pas libre.

– les captures doivent respecter les tailles minimales autorisées aussi bien dans le cas des poissons que des crustacés ou des coquillages.

 

Pêche sous-marine :

– La souscription d’un contrat d’assurance en responsabilité civile, pour la pratique de la pêche sous-marine de loisir, est obligatoire.

– Il faut avoir au moins 16 ans, pour pratiquer la pêche sous-marine et être détenteur d’une attestation d’assurance, ou d’être licencié à la fédération française d’études et de sports sous-marins.

– Il est interdit aux pêcheurs sous-marins :

– d’exercer la pêche sous-marine entre le coucher et le lever de soleil.

– de s’approcher à moins de 150 mètres des navires, ou embarcations, en pêche, ainsi que des engins de pêche signalés par un balisage apparent.

– de capturer des animaux marins pris dans les engins ou filets placés par d’autres pêcheurs.

– de faire usage d’un foyer lumineux.

– d’utiliser, pour la capture des crustacés, une foëne ou un appareil spécial pour la pêche sous-marine.

– de chasser en plongée avec bouteilles.

– Tout pratiquant doit signaler sa présence au moyen d’une bouée permettant de repérer sa position.

Flash Info
Archives
Catégories
  • Aucune catégorie